Catégorie

Rapports
Publié par watch water le 11/06/2020 - 11:00

La région de BIYADHA est sise dans la délégation d’EL SNAD du gouvernorat de GAFSSA. Elle est délimitée au Nord par la région de ABD SADAK, au Sud par la délégation d’EL GTAR, à l’Est par la montagne de BOUHADMA et à l’Ouest par la région de ZANNOUCH. Cette région abrite environ 2000 habitants.

En effet, cette zone à caractère rurale souffre d’une pénurie structurelle en eau potable depuis 3 ans. Auparavant, les habitants de BIYADHA s’approvisionnaient en eau auprès de deux puits qui ont été mis en place dans les régions de ABD SADAK et de ZANNOUCH. Toutefois, suite à la hausse du nombre de raccordements informels, la nappe a été surexploitée et elle ne pouvait plus répondre aux besoins des citoyens.

Dans le cadre de l’activité de l’Observatoire Tunisien de l’Eau, un appel téléphonique avec Mr Bilel Ben MOUHAMAD a été effectué dans le but d’explorer de près la situation de la région. Au cours de cet appel, il a déclaré que la situation du secteur de l’eau dans la région de BIYADHA pose un grave problème conduisant, ainsi, à l’exode rural.

Les habitants de la région de BIYADHA se sont protestés plusieurs fois, en revendiquant leurs droits à l’eau potable. Cependant, les autorités concernées ont resté indolentes et ont adopté une politique de procrastination envers les demandes de ces citoyens. En fait, l’Etat a effectué plusieurs forages de puits, qui, ont été rapidement fermés sous prétexte du taux salinité élevé faisant ainsi preuve du manque d’expertise dans l’effectuation des travaux d’aménagements hydrauliques.

A cet égard, l’Observatoire Tunisien de l’Eau a contacté Mr Salem JRAD, l’un des habitants de la région de BIYADHA, qui, récemment, a développé une étude sous la tutelle d’un bureau d’étude privé mettant, ainsi, en évidence la situation hydrique de la région. Cette étude a montré l’existence d’eau souterraine à 150 mètres de profondeur et à 200 mètres de la région.

Les solutions inefficaces proposées par les autorités ont suscité la colère des habitants de BIYADHA, qui ont effectué le 17 Mai 2020 une protestation en bloquant la route, tout en demandant la mise en place d’un nouveau puits pour approvisionner la région en eau potable.

Face à ce mouvement, un procès-verbal a été signalé avec les autorités régionales dans le but de régler la situation en effectuant des forages bien étudiés et des travaux de réhabilitation du réseau hydraulique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    S M. JRAD Salem RAPPORT PROSPECTION ELECTROMAGNETIQUE                                

   SOURCE 

 

Par ailleurs, le président du GDA Mr Hakim Ben AHMED a confirmé que la situation financière du groupement est stable et qu’il n’y pas de dettes et que la plupart des problèmes d’approvisionnement sont dus à la surexploitation, pendant 28 ans, de la nappe tout en appuyant que la solution consiste en la mise en place d’un forage propre à la région de BIYADHA en rénovant aussi le réseau de raccordement.

Partager